March For Freedom

Ensemble de Posts brefs basés sur la litterature scientifique et des données chiffrées, reliés au Covid sur la mortalité, le confinement, les vaccins, les traitements comme l’ivermectine, la vitamine d et le zinc et qui seront postés durant ce mois de mars, en marche vers notre liberté retouvée?

Pour compléter l’info, des articles plus détaillés:

Covid, Vaccin, Mortalité et Ivermectine

Covid, mortalité et confinement
Les enjeux de la crise du Covid

Game of Frauds: A Song of ICU and Liars: Extract of a real and serious conversation between a « covido-sceptic » and a « covido-fanatic » about measures, ethics, democracy, ICU, treatments and frauds embedded in a parodic and distopian near future, just for the laugh… Hope it can help contributing to the debate and reflection. Now premiering on HCQ Channel.

Rejoignez-nous sur: https://www.facebook.com/groups/auxamescitoyennes

Par: Aryan Afzalian, Ingénieur et Docteur en Sciences Appliquées.

#Les vaccins du Covid 14/03/2021

#MarchForFreedom #AuxAmesCitoyennes #LesVaccinsDuCovid

Un vaccin n’est jamais un produit neutre et il faut tenir compte du rapport bénéfice-risque. Hors, malgré toute la propagande qui bat son plein en ce moment et qui semble peu transparente, il faut bien avouer que l’on en sairait bien peu, d’après le dire de certains experts pourtant de renom et d’habitude pro-vaccin. Prenons le cas du vaccin AstraZeneca par exemple. Il s’agit d’un vaccin où un adeno-virus génétiquement modifié, une chimère en terme technique, vous injecte de l’ADN directement dans le noyau de vos cellules. Encore plus intrusif que les vaccins à ARN? Le risque de génotoxicité, on en parle plus du coup  (cfr. NOTE D’EXPERTISE GRAND PUBLIC SUR LES VACCINS AYANT RECOURS AUX TECHNOLOGIES OGM du Dr Christian VELOT Généticien moléculaire à l’Université Paris-Saclay et Président du Conseil scientifique du CRIIGEN)? D’ailleurs, on entend beaucoup parler d’effets secondaires un peu partout dans la presse en ce moment (Norwegian experts say deadly blood clots were caused by the AstraZeneca covid vaccine)… Même les vaccins ARN pourraient avoir un risque de génotoxicité car, depuis 1970, on a découvert (les auteurs ont même reçu un Prix Nobel pour cette découverte) le mécanisme de rétrotranscription de l’ARN en ADN via des rétrovirus que vous pourriez avoir dans vos cellules. Certes, il faudrait encore que cette retro-transcription ait lieu et la probabilité est sans doute très faible, mais elle ne peut-être totalement exclue et n’a pas été évaluée. Ne seriez-vous pas en droit de le savoir ?

La vaccination de masse avec ce type de vaccins OGM ( délivrant l’ARN ou l’ADN codant la protéine antigénique) pourrait devenir une fabrique à grande échelle de nouveaux virus recombinants potentiellement plus dangereux, il y aurait des risques de réactions en cascade pouvant par exemple engendrer des risques de maladies auto-immunes accrus (molecular mimicry) par rapport au vaccins plus classiques car plus intrusifs pour notre machinerie cellulaire et moin bien maitrisable (l’ADN va directement interragir dans l’ADN du noyau qui va à son tour produire de l’ARN et puis une protéine…, l’ARN lui n’interragit pas directement sur l’ADN -à moins d’un risque théorique de rétrotranscription évoqué ci-dessus-, le vaccin classique à virus inactivé ou atténué va lui directement agir au niveau de la fabrication de la protéine. Nous vous renvoyont à la note du Dr. Vélot ci-dessus et aux nombreuses références qui s’y trouvent pour plus de détails). Le verrait-on dans le nombre de réactions élevé suivant la vaccination par exemple du système nerveux et lymphatique (par ex. les vaccins Pfizer et Moderna, utilisés contre le Covid-19, provoqueraient un gonflement des ganglions lymphatiques situés sous les aisselles et visibles sur les mammographies. L’étude clinique de Moderna indiquait par exemple que 11,6 % des patients avaient constaté de tels gonflements après la première dose, et 16 % après la seconde. Toutefois, rappelle le journal américain, ce taux pourrait être plus élevé en réalité, car ces chiffres ne portent que sur les cas déclarés par les patients ou les médecins, et non pas sur ceux détectés via une mammographie. Même si l’effet est généralement réversible en 1 à 2 semaines, on peut se demander quelle en est l’incidence à long terme…), nous ne disposons en fait ni des données statistiques suffisantes, ni du recul nécessaire pour ces nouveaux vaccins qui n’ont jamais été déployés à grande échelles (ils ont été utilisés de façon experimentale durant les 30 dernières années sur des très petits groupes, par exemple de cancereux incurables ou le rapport bénéfice-risque est tout autre, mais jamais à large échelle, ni commercialisés auparavant). Il est d’ailleurs à noter que la loi Européenne sur les OGM a dû être modifiée pour permettre l’utilisation de ces vaccins (https://criigen.org/rapport-dexpertise-sur-les-vaccins-genetiquement-modifie/) et que, par exemple, deux médecins de premier plan, le Britannique Mike Yeadon (ancien vice-président et directeur scientifique de Pfizer) et l’Allemand Wolfgang Wodarg, ont lancé un appel à la suspension des études sur les vaccins SARS-CoV2.

Fig . 1 Daily and cumulative confirmed COVID-19 per million people in various countries.

Les vaccins contre les coronavirus pourraient agraver la maladie par un renforcement dépendant des anticorps ou effet ADE (Antibody Dependent Enhancement), dû à des anticorps peu neutralisants, spécialement sur des infections ultérieures et des nouveaux variants. D’après l’article scientifique de Peter Doshi, rédacteur en chef adjoint au Britisch Medical Journal (BMJ), les données scientifiques récemment mises à disposition par les laboratoires Pfizer et Moderna engendrent de nouvelles préoccupations concernant la fiabilité et la signification des résultats d’efficacité rapportés (Peter Doshi: Pfizer and Moderna’s “95% effective” vaccines—we need more details and the raw data). Depuis la vaccination en Angleterre et en Israël, à court terme en tout cas, les résultats des campagnes de vaccination ne semblent pas monter une grande efficacité. On verrait même un doublement, voire un triplement des nombres quotidiens des contaminations et des décès (et des taux de mortalité et de contaminations records depuis le début de la pandémie) durant les 2,5 à 3 mois qui suivent comme le montrent les courbes d’incidence et de mortalité publiées par l’OMS et de l’université John Hopkins (Fig . 1, ci-dessus), cela pourrait-il être lié à l’effet ADE avec toutes les conséquences que l’on pourrait imaginer ? Dans des pays voisins qui n’ont pas ou peu vacciné, confiné ou pas comme en Suède, on ne voit pas cela et l’épidémie se termine finalement également faisant penser que la décroissance serait plutôt liée à l’évolution naturelle de l’épidémie.

Comme pour confirmer ces dires d’effet ADE et d’augmentation de la mortalité ainsi que l’apparition de nouveaux mutants plus contagieux suite à la vaccination, voici un extrait d’un article publié reposant sur les recherches effectuées par l’éminent virologue belge Dr Geert Vanden Bossche :

Viendra-t-il un jour où les personnes chez qui on a inoculé la thérapie génique seront en danger, voire dangereuses pour les autres ? Pire, l’humanité serait-elle menacée ? Ce ne sont pas des paroles en l’air que j’avance là ; elles reposent sur les recherches effectuées par Geert Vanden Bossche, un virologue belge, indépendant et expert en vaccins, anciennement employé à la Vaccine Alliance GAVI et à la Fondation Bill & Melinda Gates. Il a publié ces derniers jours une lettre ouverte ainsi que des analyses, sonnant l’alarme sur les risques de la vaccination de masse contre le COVID-19, telle qu’actuellement mise en œuvre ou prévue dans de nombreux pays. Il est pourtant un ardent défenseur du principe vaccinal, et ses propos ne sont pas à prendre à la légère.

Pourquoi? En résumé, aujourd’hui, la majorité des gens contaminés (malades ou simplement porteurs) le sont par un variant, et non par la souche originelle. Le « vaccin prophylactique » met votre immunité innée (celle de première ligne à large spectre et moins spécifique) en concurrence avec des anticorps spécifiques, artificiels, injectés dans votre corps, et à longue durée de vie. Comme ces derniers sont plus spécifiques, ils auront tendance à plus se lier avec le virus que vos anticorps naturels, voire supprimeront votre immunité innée. Aussi, chaque fois que vous serez en contact avec un virus de type corona, ces anticorps artificiels s’activeront et se lieront aux virus, mais leur spectre d’action étant limité au virus spécifique pour lequel ils ont été conçus, ils pourraient être faiblement immunisants (ne pas neutraliser le virus), mais au contraire lui servir de cheval de Troie et empêcher vos propres anticorps naturels de reconnaître et combattre le virus. Pire, confrontés à des anticorps non-neutralisants, le virus aurait tout le loisir et serait encouragé à muter et à créer de nouveaux variants… Vu la suppression de votre immunité innée, un virus bénin deviendra alors sévère, voire mortel pour la personne qui se trouve à son contact. Votre charge virale augmentant, vous seriez également plus contagieux et contribueriez à plus propager l’épidémie… Selon le Dr Vanden Bossche, nous nous trouvons aujourd’hui face à un problème d’ampleur mondiale, parce que le vaccin entraînerait la création de variants contre lesquels l’organisme de la personne vaccinée ne peut plus se défendre. On crée donc un problème plus grave que celui de départ : certaines personnes pensent que le virus va se calmer et s’éteindre grâce à ces vaccins, alors que c’est exactement le contraire qui va se passer. Tout comme certaines bactéries sont devenues résistantes aux antibiotiques, nous sommes en train de créer une résistance au « vaccin prophylactique » dans une population qui aura perdu son système immunitaire inné, alors que des souches infectieuses circulent. Serions-nous alors en train de transformer une pandémie naturelle en pandémie artificielle, et les gens seront laissés sans aucune réponse immunitaire naturelle? Nous espérons bien que non, mais la question est posée. Je vous invite à écouter l’intervention du Dr Vanden Bossche au Sommet sur la vaccination qui a eu lieu dans l’Ohio entre le 1 et le 3 mars 2021, organisé par le Biogate Scientific Center Pvt Ltd pour entendre ses explications plus techniques et précises:

https://youtu.be/shg0VWkz0VM . Voici encore un autre article scientifique publié dans Plos Biology en 2015 et allant dans la même direction Imperfect Vaccination Can Enhance the Transmission of Highly Virulent Pathogens

Il y a un risque démocratique lié au passeport vaccinal que l’Europe a annoncé vouloir introduire avant l’été et donnant accès aux voyages, concerts, aux restaurants, peut-être aussi au travail et tout aspect de la vie économique, comme en Israël ? Serait-ce la nouvelle étoile jaune d’une société « bien-pensante »? N’est-il pas important que chacun puisse choisir en âme et conscience, spécialement vu les risques et les inconnues lié au vaccin ?

Plus d’info et de références :

https://auxamescitoyennes.wordpress.com/2021/01/21/covid-19-vaccins-arn-immunite-traitement-et-democratie/

Fig. 2. Number of reported individual cases of adverse events following vaccination in the European Eudravigilance database categorized by seriousness for the AstraZeneca and Pfizer-BioNTech COVID-19 vaccines on 13.03.2021. Several 100 000 of events were reported.

La base de données Eudravigilance (liens et mode d’emploi sur Covid Vaccine, What could Possibly go wrong? ) permettent d’ailleurs de faire des recherches sur les effets secondaires suites aux vaccinations pour les vaccins actuellement autorisés en Europe. On peut y voir un nombre d’effets secondaires sérieux élevés (Fig. 2 ci-dessus) de l’ordre de environ 0.2 à 1%. Il faut également savoir que seul une fraction des effets secondaires sont typiquement reportés sur ces sites. Alors imaginez vaccciner 7 milliards d’individus, combien de dizaines de millions de personnes pourraient être impactées? Et puis, faudrait-il recommencer une à deux fois par an, vu que le virus mute?

Si vous voulez savoir comment on prouve les effets secondaires des vaccins, de comment les déterminer, car la médecine n’est pas une sciences exacte, mais se base sur des outils statistiques. Nous vous renvoyons à notre article Vaccin Covid-19 et (absense d’) effets secondaires. Plus d’info sur les vaccins en général: Les Vaccins en Général.

Fig. 3. Mortality rate per age categories of the year 2020 compared to the averaged value for 2013-2019 in Switzerland. An excess of the mortality rate for 2020 is not observed compared to the averaged of the 7 previous years. Various studies have found similar results across Europe ( cfr. Covid, mortalité et confinement), for instance a study for Belgium.

Concernant les risques du Covid 19 lui-même, il y a des morts mais il faut regarder les choses scientifiquement et les chiffres sont là. La surmortalité, elle, n’y est pas (Fig. 3, il faut tenir compte de l’évolution démographique et le vieillissement de la population). L’année 2012 par exemple aura été plus fatale que l’année 2020 dans toutes les classes d’âge, car les taux de mortalité respectifs y sont sans exception plus élevés. Cependant, cette année à forte mortalité est restée médiatiquement inaperçue.

Je vous invite à aller voir note post #Mortalité du Covid 11/03/2021 ci-dessous et/ou l’article plus complet: Covid, mortalité et confinement.

Si vous pensez-que tous cela est dû aux mesures de confinement et autres prises par notre gouvernement, sachez que plusieurs études scientifiques statistiques comparatives montrent que les mesures non-médicales prises sont en fait contre-productives pour gérer l’épidémie. Cela peut paraître contre-intuitif et pourtant (regardez aussi la mortalité de la Suède, Fig. 1. Contrairement à ce qu’on peut dire sur la faible densité de la population comme explication, il faut savoir qu’ en Suède, 87.5 % de la population vit sur 1.5 % du territoire dans les villes densément peuplées du Sud)… Je vous invite également à aller voir note article La terre est ronde, les électrons sont des particules quantiques délocalisées et les mesures non-pharmacologiques contre le Covid-19 sont contreproductives pour plus de détails.

Fig. 4. Summary of scientific studies of effect of Ivermectin in prophylaxis (preventive intake), early and late treatment of COVID-19 on March 15 2021. Direct link towards the real time meta-data database that includes several hundreds of scientific studies about Covid-19 treatments and their efficiencies, such as ivermectin (one the most promising cure with an efficiency to reduce lethality up to 89%) https://c19ivermectin.com/.

Fig. 5. Effect of Ivermectin in Panama taken from Chamie (Data for more countries available in the link). More details are also available at Covid Vaccine, What could Possibly go wrong?

Pour terminer, de plus en plus de pays autorisent l’ivermectine, un produit sûr, peu coûteux et utilisé depuis de nombreuses années comme anti-parasitaire et la mortalité chute dans un délais bref après son introduction (Fig. 4 et 5). Nous vous renvoyons aussi vers la section relative à l’ivermectine (en fin) de notre article Covid, Vaccin, Mortalité et Ivermectine pour plus de détail à ce sujet.

Retrouvez-notre post complet (avec Figues et liens) et les autres sur :

March For Freedom

#MarchForFreedom

#Mortalité du Covid 11/03/2021

#MarchForFreedom #AuxAmesCitoyennes #MortalitéDuCovid

Le taux de mortalité lié directement au virus a été calculé depuis mars 2020 déjà et depuis lors confirmé de nombreuses fois par des épidémiologistes de renom, dans des endroits différents, sur des populations différentes et même avec des méthodes légèrement différentes. A chaque fois le résultat oscille entre 0,2% et même 0,05 % pour les moins de 70 ans (par ex.

 https://www.who.int/bulletin/volumes/99/1/20-265892/en/ ).

Ceci n’est pas du rassurisme, ni du déni mais de la science pure et simple. Et même l’OMS a rapporté ces chiffres à plusieurs reprises en estimant que 10% de la population mondiale avait été infectée. C’est au moins 10 à 20 fois moins que les chiffres de la peur instrumentalisée.

De l’avis de beaucoup d’experts et médecins de terrains, ils seraient même encore bien plus faibles si l’on laissait aux généralistes le soin de faire leur boulot et l’on faisait du traitement précoce et de la prévention (par ex. :

https://www.lalibre.be/debats/opinions/covid-19-pourquoi-traiter-les-gens-rapidement-avec-la-premiere-ligne-medicale-est-la-seule-sortie-coherente-a-cette-crise-601bf757d8ad5844d1d4d3aa?fbclid=IwAR117UpENYqIXwiNNWXUn7iEp1-eQ_4PRor99I8gTbSWE1KgEp1ajrTqs8Q

De plus en plus de pays autorise l’ivermectine, un produit sûr, peut coûteux et utilisé depuis de nombreuses années comme anti-parasitaire et la mortalité chute dans un délais bref après son introduction comme l’exemple du Panama ci-dessous. Nous vous renvoyons aussi à notre article Covid Vaccine, What could Possibly go wrong? ( https://auxamescitoyennes.wordpress.com/2021/02/11/covid-vaccine-what-could-possibly-go-wrong/ )

Il y a des morts mais il faut regarder les choses scientifiquement et les chiffres sont là. La surmortalité, elle, n’y est pas (il faut tenir compte de l’évolution démographique et le vieillissement de la population. L’année 2012 aura été plus fatale que l’année 2020 dans toutes les classes d’âge, car les taux de mortalité respectifs y sont sans exception plus élevés. Cependant, cette année à forte mortalité est restée médiatiquement inaperçue.

Fig. Mortality rate per age categories of the year 2020 compared to the averaged value for 2013-2019 in Switzerland. An excess of the mortality rate for 2020 is not observed compared to the averaged of the 7 previous years. Various studies have found similar results across Europe ( cfr. Covid, mortalité et confinement), for instance a study for Belgium.

Si vous pensez-que tous cela est dû aux mesures de confinement et autres prises par notre gouvernement, sachez que de plus en plus d’études scientifiques statistiques comparatives montrent que les mesures non-médicales prises sont en fait contre-productives pour gérer l’épidémie. Cela peut paraître contre-intuitif et pourtant… Je vous invite à aller voir note post #Impact du confinement 08/03/2021

#MarchForFreedom #AuxAmesCitoyennes

Retrouvez-notre post complet (avec Figues et liens) et les autres sur :

March For Freedom

#Impact du confinement 08/03/2021

La terre est ronde, les électrons sont des particules quantiques délocalisées et les mesures non-pharmacologiques restrictives comme le confinement et l’arrêt des activités dites non-essentielles prisent par nos gouvernements sont contreproductives.

De plus en plus d’études scientifiques statistiques comparatives montrent que les mesures non-pharmacologiques prises sont en fait contre-productives pour gérer l’épidémie. Cela peut paraître contre-intuitif et pourtant qui affirmerait aujourd’hui que la terre est plate ?

Un modèle scientifique est valable tant que la réalité le valide et non l’inverse. Les modèles théoriques utilisés, non-validés par l’expérience réelle sur le terrain, seraient trop simplifiés et attribueraient tout le bénéfice aux mesures prisent sans tenir compte de l’évolution naturelle et dynamique de l’épidemie. Voici d’ailleurs une figure intéressante qui ne va pas trop dans le sens des modèles présentés par nos experts favoris, qu’en pensez-vous?


Une des explications (il y a aussi sans doute d’autres facteurs comme cet étrange phénomène des supercontaminateurs par exemple qui contaminent tout le monde dans un rayon de 200 mètres masque ou pas): On confine les malades et les personnes saines ensemble et on augmente ainsi fortement la transmission dans les foyers. C’est surtout désastreux pour les gens à risques dans les homes (EHPAD) qui sont contaminés par le personnel soignant et une fois que le virus arrive et tout le monde est confiné… Il faudrait en fait des mesures séléctives et uniquement pour les personnes à risques qui sont très bien identifiées pour le Covid et ont un probabilité de décès 1000x plus importantes que les autres, et laisser les autres vivre une vie normale pour que l’épidémie passe au plus vite, dixit Prof. J. P.A. Ioannidis, de l’université américaine de Stanford, l’un des plus célèbre et respecté épidiémologiste au monde.

Assessing mandatory stay‐at‐home and business closure effects on the spread of Covid-19: https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1111/eci.13484

Autres articles intéressants sur l’impact de la mortalité:

Covid-19 Mortality: A Matter of Vulnerability Among Nations Facing Limited Margins of Adaptation: https://doi.org/10.3389/fpubh.2020.604339

Lansiaux et al (2021): Assessing the efficiency of COVID-19 NPIs in France: a retrospective study using a novel methodology. Preprint. https://doi.org/10.6084/m9.figshare.14195228.v1 

Les dommages collatéraux massifs des mesures: COVID-19: Rethinking the Lockdown Groupthinkhttps://doi.org/10.3389/fpubh.2021.625778 . Il s’agit du Mea Culpa honnête et documenté d’un expert du gouvernement Canadien illustré par 300 références. Errare humanum est, perseverare diabolicum…

L’augmentation du risque de mutations et nouveaux variants.

Transmission bottlenecks as determinants of virulence in rapidly evolving pathogens | PNAS

SARS-CoV-2 spike D614G change enhances replication and transmission | Nature

Mechanisms and Concepts in RNA Virus Population Dynamics and Evolution | Annual Review of Virology (annualreviews.org)

#MarchForFreedom #AuxAmesCitoyennes

Retrouvez-notre post complet (avec Figues et liens) et les autres sur :

March For Freedom

#La fondation Gates et le MIT travaille déja au tatoo aux nanoparticules « passport vaccinal? » sur des petits enfants africains, apres les avoir testés sur les rats, à quand notre tour? 01/03/2021

Catégorie: #Humeur #CoupDeGueule #Opinion sur l’actualité

Alors que la commision Européenne nous balance le passport vaccinal https://www.msn.com/…/la-commission…/ar-BB1e7lsi… , on travaille deja au tatoo aux nanoparticules « futur passport vaccinal? » sur des petits enfants africains, après les avoir testés sur les rats, à quand notre tour?… Et à quand la puce pour les bons toutous auxquels on veut nous réduire? Si vous tenez encore à votre dignité et votre liberté et celle de vos enfants qui y passeront aussi bientôt, il faut dire non au Passport vaccinal!!

https://www.leparisien.fr/…/bientot-des-carnets-de…

Et devinez qui a financé ce projet de tatoo? Oui, c’est lui, le bienfaiteur de l’humanité, Mr Gates, le même qui veut vacciner toute la planète ( si je vous dit qu’il est actionnaire entre autre chez Pfizer and co et viens de se faire au bas mot 20 Milliards de $ serez-vous surpris?), qu’il essaye d’imposer les ogm Monsanto ( dont il est aussi actionnaire), les poulets génétiquement modifiés et vaccinés, of-course, et les pesticides en Afrique pour soit disant régler la faim dans le monde, mais en fait, ne fait que aggraver la précarité alimentaire? Un de ses derniers projets est de nous faire manger de la viande artificielle synthétique car l’élevage produit trop de Co2 ( il a investi massivement dans cette industrie pendant qu’il est également devenu le premier propriétaire de terre agricole au USA)… Nul doute que dans le futur un lobbying de la peur, qui bat déjà son plein depuis la sortie de son nouveau livre sur les changements climatiques, et les taxes zero carbones, devraient l’aider à nous vendre sa merde en rendant la viande innabordable pour la majorité des gens, une petite famine organisée en blamant les changements climatiques à l’appui? (je sais ça fait très complotiste mais j’assume, j’en ai marre des politiques qui prennent des mesures à la con, qui semblent plus écouter les grands lobbies que leurs citoyens, qui détruisent notre économie mais ne refinancent pas les hôpitaux, nous privent de nos libertés avec des mesures débiles et qui ne marchent pas, se justifiant par des pseudo-modèles scientifiques bidons et qui disent l’inverse des études statistiques faites sur le terrain dans la vie réelle et puis nous culpabilisent comme des enfants de 4 ans pour une maladie qui ne tue pas plus que la grippe, et veulent nous imposer un vaccin experimental qui semble avoir augmenté la mortalité sur le terrain comme on pouvait le craindre par effet ADE (Antibody Dependent enhencement) et interdisent ou discéditant ce qui marche comme l’ivermectine…). Et puis quand ça nous rendra malade, hopla, un petit coup de vaccination…

Mr Gates, si vous voulez sauver la planète, que vous êtes inquiet pour le Co2, et que par le plus grand des hazards vous me lisiez, je vous suggère humblement ceci: Vendez vos 4 jets privés et tous vos hélicoptères, vos 20 villas, votre yacht privé, et donnez un bonne partie de votre fortune aux plus pauvres et démunis en leur laissant décider ce qu’ils veulent en faire… et si vous tenez absolument à tester l’acceptance des populations au tatouage vaccinal à nanoparticules, je vous suggère d’en essayer les implications psychologiques et la sécurité de ses nanoparticules sur vous même…

Voici l’article sur le tatoo (il date de 2019, depuis ils sont passés à la phase test sur les enfants en Afrique):

Des ingénieurs du MIT (Massachusetts Institute of Technology) ont inventé des nanoparticules injectables sous la peau qui émettent une lumière fluorescente invisible à l’œil nu mais visible par un smartphone, et qui pourraient un jour servir à confirmer que la personne a bien été vaccinée. L’idée est d’inscrire sur le corps lui-même la preuve du vaccin, dans des pays en développement où les cartes de vaccination en papier sont souvent erronées ou incomplètes et les dossiers médicaux électroniques, inexistants.Le système, décrit mercredi dans la revue « Science Translational Medicine », n’a pour l’instant été testé que sur des souris, mais les chercheurs, financés par la Fondation Bill et Melinda Gates, espèrent les expérimenter dans les deux prochaines années.Des questions éthiquesLa technique est censée être plus durable que le marquage par feutre indélébile. Les chercheurs ont simulé cinq ans d’exposition au soleil. Mais cette avancée potentielle pose des questions éthiques. Les gens accepteront-ils de multiples marquages sous la peau, pour chaque vaccin ? Et qu’adviendra-t-il des nanoparticules quand le corps des enfants grandira ?La Fondation Gates poursuit le projet et finance des enquêtes d’opinion au Kenya, au Malawi et au Bangladesh pour déterminer si les populations seront prêtes à adopter ces techniques ou préféreront en rester aux vieilles cartes de vaccination.https://www.leparisien.fr/…/bientot-des-carnets-de…

Quelques articles sur la fondation Gates et ses bienfaits:

The Gates Foundation focuses on world health and population and highlights its strategy of accelerating scientific discovery with reducing costs. Since the early 2000s, the Global Alliance for Vaccines and Immunizations (Gavi), Global Health Innovative Technology Fund and PATH, all heavily funded by the Gates Foundation, have been distributing vaccines and drugs to vulnerable populations in Africa and India. In 2010, the Gates Foundation funded experimental malaria and meningitis vaccine trials across Africa and HPV vaccine programs in India. All of these programs resulted in numerous deaths and injuries, with accounts of forced vaccinations and uninformed consent. Ultimately, these health campaigns, under the guise of saving lives, have relocated large scale clinical trials of untested or unapproved drugs to developing markets where administering drugs is less regulated and cheaper.

BILL GATES’ BIG MONEY ATTEMPTS TO RULE AFRICAN AGRICULTURE
The Bill and Melinda Gates Foundation (BMGF) has become a major player in international aid for agriculture. In 2015 alone, the Foundation distributed over $450 million in grants for agricultural development globally. The BMGF is best known for using its money to push for an agricultural “Green Revolution” in Africa, based on the use of synthetic fertilizers and patented seeds. This agenda largely benefits the agribusiness corporations that dominate input markets and global agricultural value chains.
The Gates Foundation’s trust invests in the same companies it serves through its development programs, including Monsanto, BASF, Coca Cola, PepsiCo, Unilever, and many others.

Emblème de l’accumulation de richesses et géant de l’informatique, Bill Gates est devenu en quelques années une icône de la philanthropie. Mais en réalité ses opérations philanthropiques s’apparentent à un outil au service des multinationales les plus nocives pour l’environnement, la santé et la justice sociale et parfois également au service des intérêts économiques de Bill Gates lui-même.
Première publication sur ce sujet en France, ce livre en apporte la preuve en suivant, depuis leur source, les flux financiers qui alimentent les actions dites « caritatives » de la fondation Bill et Melinda Gates.

https://www.actes-sud.fr/node/67429

#MarchForFreedom

Retrouvez-notre post et les autres sur :

https://auxamescitoyennes.wordpress.com/2021/03/08/march-for-freedom/

Qui suis-je?

Ingénieur et Docteur en Sciences appliquées, je suis un scientifique et expert dans le domaine de la physique quantique atomistique appliquée entre autre à la modélisation de la nano- et bio-électronique. Je m’intéresse également aux philosophies et aux notions de sagesse, d’épanouissement et d’amour et respect de la vie sous toutes ses formes. Face à la crise que nous traversons aujourd’hui, je veux défendre l’information scientifique véritable et au service de l’humain, les valeurs de la démocratie, l’esprit critique et protéger un bien beaucoup plus précieux à mes yeux que la survie, celui de la liberté de vivre et d’être.

6 commentaires sur « March For Freedom »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :