Actualités

Pour le virologue Jean-Michel Claverie, reconnu internationalement, les myocardites ont explosé chez les enfants : il faut vraiment arrêter ce délire : 08/09/2021

Le virologue français Jean–Michel Claverie, reconnu internationalement, se demande bien dans quel monde nous vivons. Sur son compte Linkedin, il publie les chiffres du Centre pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (CDC) – qui est l’agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique – des cas de myocardites chez les jeunes. Des chiffres qui font froid dans le dos. Pour les 12-15 ans (mâles), plus de 2 240% (23 fois plus) de myocardites, les 16-17 ans (mâles) : + 3 933% (40 fois plus), les 18-24 ans (mâles) : +1 836 % et les 25-29 ans (mâles) : +522 %.

Lien vers le PDF du CDC :
• cdc.gov/2021/08/30/03-COVID-Su-508

Après la vaccination – les mots ne sont pas assez forts – c’est l’hécatombe. Pour le Pr Claverie, le constat est sans appel : « Il faut vraiment arrêter ce délire ! »



Israël : « 85 à 90 % des hospitalisations concernent des personnes entièrement vaccinées » : 01/09/2021
De nouvelles informations provenant d’Israël concernant la situation sanitaire viennent de remettre en cause le consensus autour des actuels vaccins à ARN messager que l’exécutif et une large partie de la presse tentent actuellement d’imposer en France. Interviewé sur une chaîne de télévision israélienne le 5 août, le docteur Kobi Haviv, directeur du Herzog Hospital de Jérusalem, indique que 95 % des patients hospitalisés pour une forme sévère de Covid-19 sont vaccinés. Par ailleurs, il indique que « 85 à 90 % des hospitalisations concernent des personnes entièrement vaccinées ».
https://www.breizh-info.com/…/israel-covid-19-85-a…/…

Plus d’info sur les vaccins également ici : https://auxamescitoyennes.com/…/covid-19-les-mythes…/


Proteine Spike et caillots: 26/07/2021

On pensait d’abord que la protéine spike était inoffensive, puis on se rend compte que c’est, sans doute, la partie la plus toxique et dangereuse du virus ( plus de références sur la toxicité de la protéine spike https://auxamescitoyennes.com/2021/08/03/covid-19-les-mythes-seffondrent/)… Mais on continue la vaccination en disant que ça reste local et ne circule pas dans le sang, sauf que des études montrent que ça circule… Le principe de précaution dirait d’attendre et de ne pas vacciner à tour de bras, surtout pour les personnes pas à risques… Mais non, on continue et on dit qu’il n’y a pas encore assez de preuves que ça circule dans le sang… Et maintenant ceci qui pourrait bien confirmer les pires craintes : La proteine de Spike du vaccin circulant dans le sang créerait des micro caillots dans les capillaires sanguins et pourrait donc créer des dommages irresversibles dans les poumons, le coeur et le cerveau et qui entraînent, entre autres, une perte de performance physique permanente et à plus long terme des problèmes cardiaques… C’est effet pourrait être très fréquent…

Dr Charles Hoffe
C19, D-dimer test. Other video also available here https://www.youtube.com/watch?v=5sIWb9GTbbE
May be an image of text

Covid-19 – Les vaccins vus à travers la pharmacovigilance de l’OMS: 14/07/2021

https://blogs.mediapart.fr/enzo-lolo/blog/120721/covid-19-les-vaccins-vus-travers-la-pharmacovigilance-de-loms?fbclid=IwAR2iqgvCOErkbPAnnBK9rrxnNxMMDSATxSW7DG2SA2jiS4jPrI4kL4jVfps

Un article résumant bien la situation:
Pour la tranche 12-17 ans, qui n’est pourtant autorisée que depuis peu et dans quelques pays seulement à recevoir les vaccins anti-Covid, les effets indésirables commencent déjà à être visibles sur le graphique : ils représentent déjà 10% de l’ensemble des effets indésirables rapportés depuis 1968 pour les vaccins les plus courants. Ces illustrations permettent de voir en un coup d’œil que les effets indésirables des vaccins anti-Covid sont inhabituellement nombreux : l’OMS en a déjà enregistré 1,37 million (soupçonnés), quand les 15 familles de vaccins les plus courants en ont suscité moins d’1,8 million en 50 ans (soupçonnés aussi). Il se trouvera toujours des voix pour rappeler que cela ne prouve rien. Mais comment nier qu’il s’agit d’un signal inquiétant ? Est-il bien raisonnable de pousser à la vaccination, y compris les enfants, ou à une troisième dose, avant d’avoir clairement établi combien d’effets graves sont réellement dus aux vaccins ? Avancer que rien ne prouve que les effets secondaires sont dus aux vaccins anti-Covid ne suffit pas à prouver qu’il n’y a aucun lien de causalité.
L’article ayant été censuré, un autre article sur le même sujet, censuré également sur le blog de mediapart mais republié ailleurs : https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/la-vaccination-covid-lepreuve-des-faits-2eme-partie-une-mortalite-inedite

Plus d’info sur les vaccins du Covid également ici:
https://auxamescitoyennes.com/2021/03/24/covid-vaccin-mortalite-et-ivermectine/

De l’immunité collective: 04/07/2021

De l’immunité collective – blog de Gérard Maudrux

« On parle beaucoup de cette immunité collective, actuellement avancée pour justifier de vacciner tout le monde et pour culpabiliser les réfractaires…

Au début de l’épidémie, nos spécialistes estimaient que cette immunité collective serait atteinte si 50 à 60% des individus étaient immunisés. Comme il est courant pour ne pas dire constant que les experts se trompent toujours, aujourd’hui, les mêmes nous parlent de 80%, voire 90%, justifiant de vacciner tout le monde, y compris les enfants, bien que non concernés par cette maladie, 10 fois moins mortelle chez eux que la grippe saisonnière, pour laquelle on ne les vaccine pas.

Le problème est que cette immunité collective ne peut être atteinte, pour plusieurs raisons. La première est que l’immunité, notamment vaccinale, est moins durable qu’espérée… La seconde, est que les coronavirus ont la fâcheuse habitude de muter en permanence, et un vaccin à cible trop étroite, comme ceux visant la seule protéine spike, celle qui mute le plus, est forcément un jour inefficace sur les générations suivantes de virus… La troisième est qu’on est loin des 95-98% d’efficacité annoncés, il semble qu’on se rapproche plutôt des 65%…La quatrième est que le vaccin n’empêche pas d’être contaminé, ni surtout de contaminer les autres, rendant cette immunité collective illusoire…

… Le pire est sans doute la vaccination des enfants. Ils n’ont rien à craindre de cette maladie, plus bénigne que la grippe saisonnière qui fait 10-15 décès par an chez les moins de 15 ans, contre 1 pour la Covid. La seule justification, qui peut se discuter, est que s’ils ne sont pas vaccinés, on ne peut atteindre 80% d’immunité collective. Mais sachant que cette immunité collective s’avère de plus en plus une utopie, doit-on poursuivre dans cette voie, avec un vaccin plus néfaste que la maladie chez les jeunes ? Un vaccin, c’est fait pour soigner une population, pas pour la rendre malade. On commence à parler de milliers de myocardites chez les jeunes. On nous rassure en nous disant qu’elles sont régressives. Moi j’aimerais bien qu’on me dise dans quel état est, à 50 ans, un cœur qui a fait une sévère myocardite à 18 ans, et si ce jeune, sportif de haut niveau, peut continuer un sport intensif sans danger. Quant aux maladies auto-immunes, on en reparlera dans un an ou deux. »

Vaccinations des addos et myocardites et péricardites : 24 Juin 2021

Et ça continue avec la vaccination des 12-15 ans ayant des comorbidités…
https://www.lalibre.be/belgique/societe/feu-vert-de-l-imc-pour-la-vaccination-des-12-15-ans-presentant-des-pathologies-sous-jacentes-60d2f3ab9978e26ce1ab73a6

Pendant ce temps aux US, le nombre d’inflammation du coeur (myocardites et péricardites) chez les ados et jeunes adultes continue à grimper avec 1200 cas reportés ( il n’y a aucun méchanisme de report automatique des effets secondaires dans les hopitaux et on estime typiquement que seuls quelques pourcents des cas remontent au CDC et autres bases de données de pharmacovigilences cfr. référence ci-dessous, il pourraient donc y avoir déjà des dizaines de milliers de cas au US?). Le CDC est sous le feux des critiques et accusé d’avoir exagéré le risque du Covid et sous évalué le risque des vaccins chez les jeunes. Pour rappel le risque de myocardite après vaccination chez les jeunes est évalué à 1 cas sur 3000, le risque de décès du Covid sans comorbidité est 0, et avec comorbidité, c’est 3 cas par million… ( la grippe tue beaucoup plus les jeunes que le covid) :

During today’s meeting, members of a CDC advisory committee acknowledged 1,200 cases of heart inflammation in 16- to 24-year-olds, and said mRNA COVID vaccines should carry a warning statement — but physicians and other public commenters accused the CDC of exaggerating the risk to young people of COVID, and minimizing the risk of the vaccines.
https://childrenshealthdefense.org/defender/link-heart-inflammation-pfizer-moderna-covid-vaccines-cdc-advisory/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=431e9337-a685-4012-b026-b6a16f221047

Petit à petit aussi les thromboses de type auto-immunes liées aux vaccins Pfizer et Moderna commence à être reconnues, ce n’est encore que le sommet de l’iceberg : https://childrenshealthdefense.org/defender/pfizer-covid-vaccine-linked-rare-blood-clot-disorder/?utm_source=salsa&eType=EmailBlastContent&eId=431e9337-a685-4012-b026-b6a16f221047

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/ajh.26132?af=R

Les mécanismes qui causent ces effets secondaires graves pourraient être lié à une réaction en chaine due aux dommages endovasculaires créé par la protéine de Spike fabriquée massivement après vaccination ( cfr: synthèse sur les vaccins du covid 

https://auxamescitoyennes.com/2021/03/24/covid-vaccin-mortalite-et-ivermectine/ )

ou bien aussi peut-être par les anticorps anti-spike fabriqués en grande quantité après vaccination et le risque de mimétisme moléculaire ( De nombreuses protéines humaines présentent des ressemblances avec la protéine Spike virale. Plus les patients présentent un nombre élevé d’anticorps anti Spike, plus leur maladie est sévère. Parmi les nombreuses protéines humaines présentant des similitudes avec la protéine Spike, il y a la thrombomoduline. Cette thrombomoduline intervient dans les mécanismes de la coagulation

 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7551747/ ).

Papier d’Harvard sur le problème de reporting sur les sites de pharmacovigilence dont un extrait ci-dessous :

https://digital.ahrq.gov/sites/default/files/docs/publication/r18hs017045-lazarus-final-report-2011.pdf
Adverse events from drugs and vaccines are common, but underreported. Although 25% of ambulatory patients experience an adverse drug event, less than 0.3% of all adverse drug events and 1-13% of serious events are reported to the Food and Drug Administration (FDA).
Likewise, fewer than 1% of vaccine adverse events are reported. Low reporting rates preclude or slow the identification of “problem” drugs and vaccines that endanger public health. New surveillance methods for drug and vaccine adverse effects are needed.

Risques du Covid et immunité naturelle : 10/06/2021

Why should we not vaccinate children against covid? Below, an interesting table with age groups and chance of dying with covid*** or all causes by age group. I find it enlightening :

***Note that only 6% of the covid deaths directly and solely died from Covid : CDC Report Finds Underlying Conditions in 94 Percent of COVID-19 Deaths. https://ourtube.co.uk/watch/QJDYCVPMV2G2M5M?fbclid=IwAR3biwoaEP5N0qi0qBv3I-FAS9ViNt_End7MrGeE_snCgz_iqicG7Ld99ck


Synthesis on known and potentials risks about covid vaccines, including references to scientific studies and pharmacovigilences spreadshits and statistics: https://auxamescitoyennes.com/2021/03/24/covid-vaccin-mortalite-et-ivermectine/

Note that myocarditis 1/3000 has now been recognized as a secondary effect for covid vaccines in the young population and that the spike proteins (that you body will produce for up to about 2 weeks after the jab) themselves are now recognized to be pathogenic (could damage organs or create blood cloths) and do not especially remain on injection site but may spread in the bloodstream of vaccinated people

(https://doi.org/10.1093/cid/ciab465).

Remember also that people that have recovered from the sickness are immunized and will participate to herd immunity and make antibodies probably for a lifetime, these antibodies being on the whole virus, on average about 29 epitopes from which only 3 on the highly mutable spike protein for the naturally immunized

https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/33128877/ ,

should be therefore resisting for a long time to variants… There is therefore no scientific justification to vaccinate people that are already immunized, or ignore them in the herd immunity count… SARS-CoV-2 infection induces long-lived bone marrow plasma cells in humans:

https://www.nature.com/articles/s41586-021-03647-4?fbclid=IwAR2oYMJRo3qA1asQ33CGpFTe4E4BbjZjsSW_Z9qjKoncYsHki1U0pbf91Ps

Had COVID? You’ll probably make antibodies for a lifetime:

https://www.nature.com/articles/d41586-021-01442-9

Quit Ignoring Natural COVID Immunity:

https://www.medpagetoday.com/infectiousdisease/covid19/92836?fbclid=IwAR1pv6oGoIO1yqZKXTzNXiFDiUUQmdsHArm4jZFnPn2SKAOwTan-sNp8hOA

%d blogueurs aiment cette page :